Nos Actualités

Toutes les actus

16 sept. 2020

Conseils

Le coin des parents : Comment gérer les écrans ?

Télévision, ordinateur, tablette, téléphone portable, les écrans envahissent notre quotidien. Nos enfants sont de plus en plus exposés, et de plus en tôt… Alors voici quelques informations et conseils pour essayer de gérer au mieux les écrans au quotidien. Bonne lecture… sur votre écran ! ;)

En 2013, une enquête a démontré que 28% des enfants de 2 ans utilisent un ordinateur ou une tablette une ou deux fois par semaine et 10 % utilisent un téléphone mobile quotidiennement. Deux tiers des enfants de 2 ans regardent la télévision tous les jours (enquête Elfe concernant les écrans, échantillon de 18 000 enfants nés en France métropolitaine en 2011).

Le phénomène a pris de l’ampleur, si bien qu’en 2018, le nouveau carnet de santé de l’enfant conseille « d’éviter de mettre un enfant de moins de 3 ans dans une pièce où la télévision est allumée (même s’il ne la regarde pas) ».

Anne-Lise DUCANDA, médecin en PMI en Ile-de-France rencontre pourtant de plus en plus de parents qui pensent « qu’avec le monde actuel où tout est informatisé et numérique, il faut préparer les enfants aux écrans dès le plus jeune âge », « que la télévision calme les petits » ou encore qu’un « jeune enfant apprendra mieux une langue étrangère en regardant de nombreux programmes en VO à la télévision ».

Alors, info ou intox ?

Comment gérer les écrans avec les enfants ?

Les médecins, pédiatres et psychologues de terrain sont tous d’accord pour dire que les écrans n’apportent pas de bénéfices pour des enfants de moins de 3 ans (voire de moins de 6 ans). Il a même été démontré qu’une exposition précoce et excessive aux écrans influent sur :

  • La santé en général (posture, fatigue, baisse de l’activité physique, maux de tête, rapport à la satiété, qualité du sommeil…)
  • La réussite scolaire
  • Le développement (langage, psychomotricité, attention…)
  • Le comportement (interaction sociale, agressivité, passivité, socialisation, estime de soi…)

Il ne s’agit pas non plus de diaboliser les écrans. Regarder un dessin animé de temps en temps n’est pas nocif mais il faut apprendre à se comporter face aux écrans et apprendre à s’en passer.

Savoir se comporter face aux écrans

Savoir se comporter face aux écrans avec des enfants

Tout d’abord, il est vraiment important que les parents regardent ce que les enfants voient à la télévision (même les dessins animés), sur leurs jeux ou sur internet pour pouvoir en parler et l’interpréter avec eux. Beaucoup de choses peuvent être mal comprises et/ou peuvent les choquer.

Ensuite, on peut mettre en place le principe des 3, 6, 9, 12 de Serge TISSERON, psychiatre et psychanalyste français (pour son premier enfant comme pour les suivants !) :

-> Avant 3 ans, pas de télévision !
On joue, on parle et on éteint la TV lorsque l’enfant est présent.

-> Avant 6 ans, pas de jeux vidéo !
Et pour la télévision, on limite les temps d’écran. On met en place un cadre, avec des temps d’écran (ou des horaires) bien définis et on choisit des programmes de qualité. Et on l’encourage à jouer, à créer…

-> Avant 9 ans, pas d’accès à internet !
On continue à appliquer les mêmes règles pour la télévision et on paramètre la console au salon (pas d’écrans dans la chambre).

-> Avant 12 ans, pas d’accès aux réseaux sociaux !
L’enfant peut avoir accès à internet mais attention à lui rappeler régulièrement que :

  • tout ce que l’on y met peut tomber dans le domaine public
  • tout ce que l’on y met y restera éternellement
  • tout ce que l’on y trouve est sujet à caution : certaines données sont vraies et d’autres fausses.

-> Et après 12 ans…
L’adolescent peut « surfer » seul sur la toile, mais convenez d’horaires à respecter.
Évitez de lui laisser une connexion nocturne illimitée depuis sa chambre.
Discutez avec lui du téléchargement, des plagiats, de la pornographie et du harcèlement.

Apprendre à s’en passer

Enfants, apprendre à se passer d'écrans

L’écran est addictif alors qu’avec des jouets normaux, l’enfant va passer d’un jouet à l’autre, de découvertes en découvertes.

Selon Romuald JEAN-DIT-PANNEL (docteur en psychopathologie psychanalytique de l’Université Paris Ouest), « sur le terrain, on se rend compte que dans les familles où la TV est très souvent allumée, on ne sait pas jouer avec les enfants, on ne sait pas comment passer du temps avec eux. Certains parents disent même que « sans la TV, ils se sentent trop seuls avec leur(s) enfant(s) »

Or, c’est un cercle vicieux car si le parent est devant les écrans, il y a une réduction de la communication, des sensations, des rêveries avec l’enfant.

Il faut donc d’abord se questionner sur ses propres rapports avec les écrans. Les diminuer passe d’abord par les adultes : on (ré)apprend à se parler, à jouer, à lire, à dessiner, à chanter…etc. Et aussi à ne rien faire !

Les écrans sont associés à un risque accru de fatigue et de sécheresse oculaire. Contrairement à ce que l’on a pu penser auparavant, on sait aujourd’hui que les écrans n’entraînent pas de baisse de la vision et qu’ils ne rendent pas myopes. La meilleure des préventions, pour nos yeux, comme pour notre santé mentale, reste de garder une certaine distance avec les écrans, au sens propre comme au sens figuré : pas d’utilisation excessive, ni prolongée, et au moins 50 cm entre l’écran et nos yeux !

Évidemment, chaque parent fait comme il peut pour gérer au mieux la problématique des écrans. L'important est d'être en adéquation avec ses convictions :)

trouver une agence près de chez vous !

Petit à petit La Compagnie des Familles étend ses services sur la France entière. Cliquez sur la carte pour trouver l’agence la plus proche de chez vous.